Ville aérienne

Il s’agit de la représentation d’une ville imaginaire disposée autour d’une confluence de rivières. Elle est réalisée en balsa. Cet objet sera encadré et accroché au mur mais il est apparaîtra comme se détachant de son encadrement, donnant l’impression d’une ville flottant dans l’air par rapport au mur de l’exposition. Les éléments de cette ville imaginaire s’appuient sur des modèles : la confluence est de celle de la Loire et du Cher et les quartiers sont de la ville de Yokohama, lieu de naissance de l’artiste.

Apesanteur

10 lettres de l’alphabet formant le mot APESANTEUR, fabriquése en grès émaillé, sont installées sur la partie haute du mur et le plafond de l’espace de l’exposition. Ces lettres sont découpées de telle sorte que le mot se confond avec l’architecture de l’espace d’exposition et il est difficile de comprendre ce qui est écrit sans regarder le titre de l’oeuvre. Ici, la terre (grès) est en apesanteur mais la sculpture, confondue avec l’architecture, est emprisonnée.

Eruption

Une soixantaine de planches en balsa découpées avec la forme du département de Kanagawa (mon lieu de naissance), chacune avec une échelle différente, sont superposées et collées en strate pour que la pièce ait une architecture d’un mouvement d’éruption. Cet objet est suspendu dans l’air au-dessus d’un support. La pièce a été réalisée pour cette première occasion, elle flotte sur le lit d’une chambre de l’hôtel parisien où l’exposition s’est déroulée.

Vidéo : ©Aï Kitahara

Evaporation II

Environ 300 gouttes d’eau en porcelaine émaillée bleu claire nacrée sont installées sur un mur d’environ 30 mètres carrés dans le salon à la Maison Louis Carré. Les gouttes sont disposées comme si le liquide coulait vers le haut, comme si la force de gravité était à l’envers, du bas vers le plafond. Tout ce qui est en train d’être évaporé est ici cristallisé.

Evaporation I

Environ 170 gouttes d’eau en porcelaine émaillée blanc nacrée sont installées sur un mur d’environ 12 mètres carrés. Les gouttes sont disposées comme si le liquide coulait vers le haut, comme si la force de gravité était à l’envers, du bas vers le plafond. Le mur est peint en gris.
Tout ce qui est en train d’être évaporé est ici cristallisé.

Maison Aérienne I

Ma maison d’enfance au Japon flottant dans l’air ; maquette au 1/50ème en bois verni, 3 cm environ au-dessus d’un socle.