Pli de mémoire I, II

Au moyen âge au Japon, des Tatami de différentes tailles ont été utilisés pour distinguer
la différence hiérarchique. Le tatami, sorte de mobilier- tapis, avait ainsi un rôle de délimitation autant spatial que social.
Depuis le 14ème siècle, le Tatami est utilisé presque exclusivement pour le sol. Il a donc été intégré dans l’architecture et est devenu l’unité architectural.
Cette sculpture le fruit d’un jeu de construction et de déconstruction à partir du format d’un Tatami. Cette unité de surface propre à l’architecture japonaise est toujours importante dans la notion de l’espace d’aujourd’hui.
Ce jeu de pliage déplié est figé dans une matière impossible à re-plier.

Série de Maquette dépliement

La composition réalisée résulte de la destruction du pliage. A partir de souvenirs d’enfance, les origamis après dépliage sont transformés en maquettes de mobiliers-sculptures. Cette série de maquette-sculptures en porcelaine constitue le support d’un projet en cours : la réalisation en béton coloré de plusieurs structures, chacune d’une surface d’environ 3m x 3m.

Prototype II projet Lys

La composition réalisée résulte de la destruction d’origamis existants. A partir de souvenirs d’enfance, l’origami est ici transformé par dépliage en maquettes d’architecture. Toutefois, le principe traditionnel dans la conception des origamis est ici préservé : une seule feuille, carrée, sans utilisation de ciseau ni de colle.

Prototype I projet Lys

La composition réalisée résulte de la destruction d’origamis existants. A partir de souvenirs d’enfance, l’origami est ici transformé par dépliage en maquettes d’architecture. Toutefois, le principe traditionnel dans la conception des origamis est ici préservé : une seule feuille, carrée, sans utilisation de ciseau ni de colle.

Démolir-reconstruire VI

Les mêmes éléments architecturaux de la maquette du bâtiment de la galerie Bertrand Grimont sont rassemblés en sculpture. En premier lieu, la maquette de l’espace est préparée, pour la déconstruire ensuite. Les éléments architecturaux miniatures sont alors récupérés et ré-agencés afin de recomposer un objet inédit.